Faut-il chercher des solutions techniques pour sortir du capitalisme, ou simplement être convaincu que l’on peut s’en extraire ?

>>> Remarque reçue :

Le texte de votre livret doit beaucoup à la pensée de Bernard Friot. C’est un auteur de référence, mais il n’est certainement pas le seul possible. Je suggère, par exemple Hervé Kempf « Que crève le capitalisme » qui vient de paraître.

Au fond, la question n’est pas d’abord de trouver la bonne solution technique pour sortir du capitalisme car elle n’existe pas, c’est déjà d’être convaincu qu’il n’est pas une fatalité et que l’on peut s’en extraire. C’est en faisant converger des initiatives dans et, sans doute surtout, en dehors des institutions sclérosées que le rapport de force changera.

>>> Notre avis :

Hervé Kempf présente son livre sur la chaîne « La Mule Du Pape » . Nous partageons pleinement sa conviction que nous devons rompre avec le capitalisme pour pouvoir sortir de l’impasse et pouvoir vivre demain dignement. Il est intéressant de voir qu’il est invité par RCF « Radio Chrétienne Francophone » pour faire le lien entre son livre et l’encyclique du Pape « Fratelli Tutti ». Cela montre combien la question de la sortie nécessaire du capitalisme est en train de gagner tous les esprits.

Par contre, comme beaucoup d’auteurs qui vont aujourd’hui dans ce sens, nous ne trouvons pas dans sa réflexion la détermination qui nous semble si essentielle à penser l’alternative qui nous permettra de vivre demain. OK, ça se construira en avançant, mais nous sommes profondément convaincu.es que les humains ne se lèveront pas en masse sans savoir vers où aller. Le monde est tétanisé. Le capitalisme répond aujourd’hui à la quasi totalité de nos besoins vitaux, tout en nous détruisant. Les alternatives que nous expérimentons sont partielles, locales, et surtout rarement envisageables ou envisagées à grande échelle.

La crainte des projets qui se voudraient « salvateurs », et des solutions pré-pensées est grande. Il est important de se méfier des recettes pré-établis par l’un.e ou l’autre, sans les avoir critiquées, croisées, et repenser collectivement. Mais il faut selon nous dépasser nos peurs. Oui, nous sommes capables de faire beaucoup mieux que le capitalisme et que ce qui a été fait en URSS. Oui, nous devons le dire, le montrer et le faire savoir. Oui le capitalisme n’est pas une fatalité. Oui l’élaboration collective d’alternatives est un devoir collectif auquel nous devons nous consacrer de multiples manières…

Ne laissons pas les choses se faire par elles-mêmes, si cela veut dire quelque chose. L’humain est capable du pire, souvent plus que du meilleur. Hervé Kempf est lui-même très lucide sur la poussée de type fasciste qui s’affirme, instrumentalisée par le capitalisme qui préférera cela à son extinction…

Pour notre part, il nous semble urgent d’inviter le plus grand nombre à prendre ensemble nos responsabilités et inventer notre futur. On sait que l’avenir sera autre que ce qu’on avait pensé… Mais si personne n’avait pensé la sécu elle n’aurait pas existé, et tant de choses de la même manière. Pourquoi renoncer à notre pouvoir créatif et créateur. C’est une de nos compétences humaines fortes les plus bénéfiques. Pourquoi seuls les intelligences dévastatrices s’autoriseraient à anticiper ce que nous voulons qu’il advienne…

Avec tout l’esprit critique nécessaire concernant ses propositions, c’est cette volonté de construction que nous apprécions chez Bernard Friot, comme Gaël Giraud et bien d’autres…

De réelles perspectives qui se dessinent, dés que l’on met la pensée des un.es et des autres en synergie…

C’est la voie que nous voulons alimenter…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.